Index du dico sexy, cliquez ici

Pelotage en règle dans le métro


J’adore prendre le métro. Quand il y a du monde, c’est tellement agréable de sentir les corps se presser… On peut même tenter des trucs sympas, juste comme ça pour rigoler. Et des fois même, ça dépasse les espérances ! C’est ce qui m’est arrivé l’autre soir. C’était l’heure de pointe, et on était serré comme des sardines. Un mec est venu se coller à moi juste derrière. Je sentais son sexe toucher ma jupe. Le métro a freiné et je me suis retrouvée projeté sur lui. Comme je lui écrasais un tantinet les pieds, il a tenté de repousser mon talon massacreur en m’attrapant la cuisse. J’ai senti sa main glisser sur moi et j’ai laissé faire.

Enhardi par mon manque de réaction, la main remonta doucement jusqu’au bas de mon tee-shirt. Elle se glissa en dessous pour remonter et happer un sein. Je laissais faire encore, accentuant mon appui sur l’homme à la main si douce. Soudain, je sentis l’autre main remonter sur mes fesses, suivre l’élastique de ma jupe pour se retrouver sur le devant. Une douce sensation de bien être m’envahie. La main plongea sous la jupe et s’insinua sous mon string. Elle caressait ma toison sans précipitation. Je me mettais en déséquilibre pour dégager mon entrejambe. La main continuait son manège en jouant avec mes poils pubiens. J’attendais haletante qu’elle décide de descendre encore… Mais non.

Un brin déçue je voyais le métro s’arrêter puis repartir. Nous étions toujours aussi serrés et je décidais de glisser une main sur mes fesses pour tâter plus à l’aise ce qui ressemblait bien à une érection. Le pantalon de l’homme présentait une jolie boursouflure que je m’empressais de flatter de la main. Je soupesais les bourses en espérant que ce geste inciterais mon peloteur à plus de hardiesse. Nouvel arrêt et on repart. La main baladeuse toujours sur mes seins lâcha prise pour rejoindre elle aussi l’élastique de ma jupe. Elle s’aventura sur mes fesses. Je me cambrais. Et l’homme suivit de sa main la raie de mes fesses. La caresse était douce mais décidée. La main descendait toujours et je sentis bientôt un doigt sur mon anus. L’arrêt fut bref. L’homme voulait apparemment autre chose.

Son souffle chaud sur ma nuque m’indiquais qu’il était en transe. Sa queue sous mes doigts enflait à vue d’œil. La main poursuivit son chemin. Et c’est là que je sentis un doigt fier et bien décidé me pénétrer. La main de devant avait aussi fait son chemin et me titillait le clito sans ménagement. Je mouillais comme une folle et les deux mains me perforaient de la plus délicieuse des façons. Bientôt, deux doigts étaient en moi et opéraient des va et vient presque insoutenables de plaisir. J’écartais encore plus les cuisses et soudain, je me rendis compte que c’était la station où je devais descendre. Je n’eus pas la force de m’arracher à cette délicieuse caresse qui s’arrêta trois stations plus tard quand la cohue s’apaisa. L’homme se sépara à regret de mon corps par peur des regards alentours. Il se hâta de cacher son érection en rabattant sa veste et me fit un joli sourire en guise de remerciement.


Récits érotiques » Femme » Pelotage en règle dans le métro

rencontres gratuites


  © sexy-dico.com